Borestranda, pieds, Pâques et plage

Nous avons donc rencontré Hans hier après midi pendant la croisière sur le Lysefjord. Il nous a proposé de l’accompagner à la plage en ce jeudi 5 avril. Notre avion pour le retour à Oslo décolle à 19h, nous avons donc largement le temps d’aller nous balader sur les côtes norvégiennes !

Nous rejoignons Hans devant l’hôtel Victoria vers 11h, et prenons la voiture qu’il a louée pour son séjour, direction le sud ouest, aux alentours de la ville de Bore, à une vingtaine de kilomètres de Stavanger. Pour plus de précisions, vous pouvez consulter Google Maps en suivant ce lien : Borestranda. Alors que nous quittons la ville, le temps n’est pas au beau fixe ! Première journée de pluie depuis mon arrivée, voici l’occasion de sortir la capuche de ma veste. Ca y est, j’ai utilisé TOUT ce que j’ai pris dans mon sac de voyage ! Enfin, la chance météorologique semble nous poursuivre, car le temps du trajet jusqu’à la plage, la pluie s’est arrêtée, et nous avons même eu quelques (furtives) éclaircies.

Nous arrivons au bord de la plage de sable fin, et craignant de remplir très vite mes chaussures de sable, je décide en quelques pas d’ôter celles-ci. Après tout, j’ai porté des sandales cet hiver en France, je peux bien rester un après midi de printemps pieds-nus à la plage en Norvège ! Et quel plaisir de fouler pour la première fois de l’année du bon sable au bord d’une mer calme, conscient du côté insolite d’être en Scandinavie pour ce moment ! Je passerai plus d’une heure le nez vers le sol, à la recherche de galets, dont les couleurs vives et variées m’ont impressionné ! Je ne peux m’empêcher, en voyant ces superbes pierres, de penser aux petites sculptures zen de galets en équilibre. Je mêle ici mes passions pour la culture asiatique et pour les voyages internationaux !

Nous retrouvons tous les trois nos âmes d’enfants, nous jouons, courons, tournons sur nous-même, jonglons avec des fruits, sautons dans les dunes, nous jetons dans le sable !! Nous profitons 3 bonnes heures de cet excellent air marin et de cette vue si apaisante. Alors que le vent se lève, nous décidons de nous rapatrier vers Stavanger. Mais nous disposons d’encore un peu de temps, et le guide du routard fait mention d’une sorte de sculpture géante aux alentours de la ville. Trois immenses épées plantées dans le roc surplombent le littoral d’Hafrsfjord, honorant la bataille des Vikings en 872 après J.C., menée par le célèbre Harald à la Belle chevelure.

Enfin, de retour en ville, nous disposons d’une petite heure avant de prendre la navette pour l’aéroport, le temps d’aller se réchauffer dans un café aux couleurs chatoyantes, tandis que la pluie s’est remise à tomber.